Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 20:36
Palestine: appel de Pierre Laurent

La diplomatie française ne peut continuer cette politique du laisser-faire

Comme beaucoup, je suis affligé par la manière dont la voix de la France a été portée par François Hollande au plus fort des bombardements israéliens sur Gaza, faisant à ce jour plus de 180 civils tués et 1089 blessés palestiniens. Les déclarations du chef de l’État ont d'abord été explicitement pro-israéliennes, puis marginalement «neutres» renvoyant à tort chacun dos à dos. Elles sont surtout totalement vides d'initiative politique pour contribuer à une solution pacifique.
Cette stratégie meurtrière d'Israël visait à délégitimer l'Autorité palestinienne et affaiblir le nouveau gouvernement mis en place le 2 juin. Rien ne justifiait le déluge de violence de l'armée israélienne qui s'est abattue sur la population civile prise au piège par le blocus à Gaza, mais aussi sur les habitants de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. Le gouvernement Netanyahou doit répondre de ses actes devant la communauté internationale laquelle doit impérativement ouvrir la voie à de vraies négociations.
La diplomatie française ne peut continuer cette «politique du laisser-faire». Aujourd'hui, à l'initiative de l’Égypte, Israël se disait prêt au cessez-le-feu. Il faut saisir cette occasion. La solution est connue: deux peuples-deux Etats souverains, dans les frontières de 1967, Jérusalem-Est pour capitale de l'Etat palestinienne et le respect scrupuleux de toutes les résolutions de l'ONU.
Seules des sanctions, comme la suspension des accords d'association entre l'Union européenne et Israël peuvent efficacement contraindre Benyamin Netanyahou à renoncer à la poursuite de la colonisation et engager son pays dans des accords de paix durables.
La reconnaissance par la France de l’État palestinien et l'appui à l'initiative politique de l'autorité palestinienne dans son effort d'entente nationale mettraient à mal l'impunité dont jouit depuis trop longtemps le gouvernement israélien. C'est avec cet objectif que la diplomatie française doit agir. Car tant que cette impunité durera, tant que l'humiliation et la violence dont les Palestiniens sont la cible dureront, les partisans palestiniens et israéliens de la paix seront fragilisés.
En France, les usages malsains, intolérants et racistes organisés par certains groupes extrémistes n'ont pas leur place dans le soutien au peuple palestinien. Ils ne peuvent pas non plus servir de prétexte pour étouffer la voix de la France solidaire et pacifiste.
J'appelle les femmes et les hommes de France épris de paix et de justice à se rassembler partout en France aux initiatives du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens (...) mercredi 16 Juillet 2014.

RASSEMBLEMENT à PERPIGNAN, Place Arago à 18 h

Partager cet article

Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:51
EAS: Carte-pétition à Arnaud Montebourg

Pour que vive EAS, signons la carte-pétition et

manifestons mercredi 2 juillet à 18h30 devant la préfecture

L’entreprise EAS, ce fleuron aéronautique du département, est menacée de liquidation si avant le 10 juillet prochain aucun repreneur ne s’est manifesté. Plus de 250 emplois et un savoir-faire industriel de grande qualité risquent de disparaître.

Face à cette menace, le gouvernement, en particulier le ministre de l’Industrie, doit dépasser les discours grandiloquents mais inefficaces et prendre ses responsabilités. Il doit imposer un repreneur industriel issu de l’aéronautique et s’appuyant sur une grosse entreprise du transport aérien. C’est possible ! Tout est affaire de volonté politique.

Les communistes des Pyrénées-Orientales ont donc édité une carte-pétition destinée à Arnaud Montebourg, ministre de l’Industrie et du Redressement productif. Ils feront signer massivement cette carte, en particulier durant la Fête du Travailleur catalan, vendredi 27 et samedi 28 juin.

Les cartes-pétitions recueillies seront portées à monsieur le Préfet au cours de la manifestation qui aura lieu mercredi 2 juillet à 18 heures 30 devant la préfecture à Perpignan.

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 14:00
Fête du TC 2014: le programme

Dans moins de 10 jours, c'est la fête du TC

Comme à chaque début d'été, elle est le rendez-vous politique et festif incontournable des P-O: un lieu de retrouvailles à la saveur particulière. Les relents de cuisine et les sons les plus variés s'y mêlent dans une ambiance très conviviale, marquée par de nombreux débats. L'édition 2014 ne faillira pas avec cette tradition:

Côté musique, on pourra y entendre sur les différentes scènes:
- le vendredi: San Severino (bluegrass et jazz manouche),  Buenasuerte, Agitate Lips, Skatalan, Telephon-tribut, L'impasse Humaniste, Kinda et A bailar.
- le samedi: Goran Bregovic (grand chef d'orchestre mais aussi militant des droits de l'Homme), L'Homme Parle, Kilembé, Effet Barnum, Zompa Family, Ainsi Parlait Zara et ASS Deus
Côté sportif, la course pédestre du samedi matin (départ à 9 h30)
Côté politique, le grand débat débutera dès 15 h après le repas citoyen du samedi midi. Pierre Laurent (secrétaire national du PCF), Gérard Filoche (ancien inspecteur du travail), Béatrice Dunet (secrétaire nationale du SNU-ipp) et Valérie Lesage (secrétaire confédérale de la CGT) y aborderont le thème suivant: "Peut-il y avoir un mouvement social important sans perspective politique?"
A noter parmi les autres débats ceux sur: "L'avenir de la SNCF" et "Le CNR (Conseil National de la Résistance) et ses acquis remis en cause". Notre fête sera une manifestation de résistance aux politiques d'austérité et de la nécessité de construire une alternative à gauche pour changer immédiatement de cap. La situation des intermittents, l'avenir de l'entreprise EAS (signature de pétitions) et plus largement de tous les salariés en lutte seront également au coeur des débats et discussions.
Cliquer sur: http://letc.fr/pdf/programme2014.pdf pour voir le programme

Billets d'entrée pour les 2 jours en prévente à 20 € (au lieu de 25€ sur place)

appeler le 06.82.04.63.07

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 08:07
SNCF: adresse des cheminots aux citoyens

Les cheminots unis dans la lutte s’adressent aux citoyens

Pourquoi la grève continue-t-elle?

Depuis Mardi 10 Juin à 19h, les cheminot-e-s sont en grève reconductible contre la réforme du ferroviaire que le gouvernement tente de faire passer en force avec la complicité des dirigeants de la SNCF.

Pour comprendre notre grève, il est nécessaire que les usagers de ce service public en connaissent les enjeux. En effet, pour préparer l'entrée en concurrence qu'ils espèrent tant, nos dirigeants ont déjà entamé la casse du service public.

Quelles sont les attaques au niveau local?

- Mise en danger des lignes du train jaune, Perpignan/Villefranche et Perpignan/Cerbère

- Fermeture de la boutique de vente de Perpignan.

- Restriction des horaires des guichets

- Quasi disparition du Fret Ferroviaire public sur le département

- Renvoi des voyageurs vers des automates au détriment des renseignements donnés par des cheminots.

- Disparition des correspondances entre les TER et TGV.

- Tarification incompréhensible et injuste

Quelles sont les attaques au niveau national?

- Aucune solution réelle et concrète concernant le remboursement de la dette du ferroviaire que le gouvernement voudrait faire payer aux cheminots et aux usagers.

- Dégradation du réseau par manque d'entretien, avec son lot de retards et de risques élevés de catastrophes ferroviaires.

- Dégradations des conditions de travail des cheminots au détriment de la qualité du service (voir accident de Bretigny)

- Séparation du système ferroviaire en 3 EPIC au lieu de 2 précédemment, rendant plus difficile la gestion des moyens (voir l'affaire des rames trop larges!)

Pourquoi donc continuons-nous la grève?

Malgré la désinformation organisée par le gouvernement, les propositions qui nous ont été faites lors des rencontres avec le ministère ne répondent en rien aux attentes que l’ensemble de la population peut avoir.

Les cheminots sont très mobilisés et déterminés.

Pour obtenir un service public ferroviaire digne de ce nom, nous proposons :

- Une seule SNCF qui gère le service public

- La réouverture des gares et des guichets fermés ces dernières années.

- Le recrutement de cheminots formés et qualifiés

- La relance du transport de marchandises par le fret ferroviaire.

- Avoir davantage de personnel pour l'accueil, l'information et la sécurité des voyageurs dans les trains et les gares.

- Une absorption de la dette du ferroviaire par une ponction sur les 200 Mds d'Euros de cadeaux faits par l'Etat au Medef.

Le gouvernement est fébrile sur la question, il refuse le débat public.

Nous avons invité le secrétaire d’état à un débat contradictoire télévisé qu’il a refusé.

Aussi, nous invitons les citoyens à venir débattre avec les cheminots.

Pour une SNCF au service de la nation, aujourd’hui il nous incombe de changer les choses en nous regroupant collectivement pour lutter!

Cheminots, citoyens, usagers, soyons unis pour gagner

un vrai service public ferroviaire!

Partager cet article

Repost0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 10:11
Perpignan: mobilisation des retraités, le 3 juin

MARDI 3 JUIN  à 11 h à Perpignan

Rassemblement devant la Préfecture

Un appel unitaire des organisations de retraités: CGT, CFTC, FO, FSU, LSR, Solidaires, UNRPA et FGRFP

Alors que le pouvoir d'achat des retraités baisse depuis des années, le gouvernement entend geler les pensions jusqu'en octobre 2015. C'est inacceptable! Trop de retraités, et particulièrement des femmes, sont en dessous du seuil de pauvreté. Il annonce d'autres mesures «d'économies» que nous ne pouvons accepter:

- 10 milliards «d'économies» pris sur l'assurance maladie: c'est une régression évidente dans l'accès aux soins!

- 11 milliards «d'économies» sur les autres secteurs de la protection sociale.

- 18 milliards «d'économies» sur le fonctionnement de l'Etat et 11 milliards pris sur les collectivités locales: c'est une nouvelle régression des services publics qui impactera l'ensemble de la société (recul des services de proximité, des transports…).

Les réactions négatives à ce plan d'austérité ont permis un infléchissement dérisoire pour les pensions inférieures à 1 200 €. L'éventuelle revalorisation du niveau de l'inflation au 1er octobre 2014 est tout à fait insuffisante et n'améliorera pas la situation des retraités concernés.

Pour nos organisations, la retraite n'est pas un privilège ou une prestation sociale. Elle est un droit obtenu par le travail et son niveau est directement le résultat des rémunérations perçues pendant la vie professionnelle et le nombre d'années cotisées.

L'aggravation de la baisse du pouvoir d'achat des retraités ne résoudra en rien les difficultés financières des régimes de retraites, ni ne favorisera le retour de la croissance. Ce sont la création d'emplois, la revalorisation des salaires, l'égalité des salaires des femmes, l'arrêt des exonérations de cotisations, l'élargissement de l'assiette à tous les revenus distribués par les entreprises qui créeront les ressources nécessaires. La politique accroissant l'austérité appellera d'autres reculs, alimentera la spirale infernale de la baisse de la demande, de la récession, des suppressions d'emplois et des baisses de cotisations… Il est urgent de mettre en place d'autres orientations économiques et budgétaires et un autre partage des richesses.

Depuis 1986, les réformes se sont succédées pour durcir les conditions d'obtention de la retraite et réduire le niveau des pensions: passage de 10 à 25 ans pour les salariés du privé, indexation des retraites sur les prix et non sur les salaires, décote, allongement des durées de cotisation… suppression de la demi-part supplémentaire aux veufs et veuves, fiscalisation brutale du supplément de 10% pour les retraités ayant eu 3 enfants ou plus et, depuis le 1er avril 2013, instauration d'une taxe de 0,3% pour les retraités imposables. Cette contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (CASA) a été de plus détournée de son affectation.

Refusons toute nouvelle dégradation. Pour nos organisations, l'heure est à la mobilisation autour de ces revendications principales :

- Contre le gel des pensions et retraites.

- Pour l'amélioration du pouvoir d'achat de tous les retraités et le retour à la revalorisation annuelle des pensions et pensions de réversion.

- Pour que la Loi pour l'adaptation de la société au vieillissement soit déposée dès maintenant par le gouvernement sur le bureau de l'Assemblée nationale, débattue et votée.

- Pour le développement de services publics de qualité, indispensables à l'ensemble des citoyens (transports, santé, etc…).

Nos Organisations vous appellent à intervenir par une mobilisation la plus large.

Partager cet article

Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 15:16
Meeting Front de Gauche

JEUDI 22 MAI 20 h 30

CABESTANY, Centre Culturel

avec Marie-Pierre VIEU, n°2 de la liste conduite

par Jean-Luc Mélenchon pour le Grand Sud Ouest

L'Union Européenne s'est bâtie:

- sur un objectif de plein emploi, mais elle est gangrénée par le chômage

- sur une illusion de cohérence sociale mais la concurrence entre travailleurs est la règle

- sur la réussite économique mais la misère explose et l'austérité est le seul horizon proposé

Pour une Europe bâtie sur l'intérêt des peuples, le vote Front de Gauche.

 

Partager cet article

Repost0
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 06:20
Le camion Front de Gauche dans les  P.O.

Dans le cadre de la campagne des élections européennes, le camion du Front de Gauche sera de passage dans les Pyrénées-Orientales ce week-end. Il sillonnera le département entre samedi 17 mai (soir) et lundi 19 mai (après-midi).

En provenance de l’Ariège, il arrivera en Cerdagne samedi.

Dans la journée de dimanche, il descendra par la vallée de la Têt jusqu’à Perpignan, en passant notamment par Villefranche-de-Conflent, Prades, Ille-sur-Têt Le Soler.

Lundi matin, après un stationnement au pied du Castillet, il se dirigera vers Rivesaltes, remontant la vallée de l’Agly et les Fenouillèdes pour rejoindre l’Aude.

Lieux de passage et horaires prévus

Samedi 17 Mai

- FONT-ROMEU  stationnement en ville à partir de 18 h

 

Dimanche 18 Mai

- SAILLAGOUSE  de 9 h à 10 h sur le marché

- MONT-LOUIS     de 10 h15 à 10 h45  devant l’entrée de la ville fortifiée

- VILLEFRANCHE de CONFLENT de 10 h30 à 14 h30 parking face à l’entrée

- NEFIACH       de 15 h30 à 17 h   vide-grenier

- PERPIGNAN  de 18 h et 20 h     rond-point Mega Castillet

 

Lundi 19 Mai

- PERPIGNAN   de 9 h15 à 10 h30  au pied du Castillet

- RIVESALTES  de 11 h à 12 h30   sur le marché

- ESTAGEL       à partir de 13 h      sur la place du village

Partager cet article

Repost0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 18:06
Manif contre le gel des salaires

JEUDI 15 MAI

RASSEMBLEMENT 10 h30

PERPIGNAN, Place de Catalogne

La politique d’austérité fait peser, depuis des années, une contrainte lourde sur les rémunérations des agents dans la Fonction Publique: blocage de la valeur du point d’indice, ralentissement des avancements, stagnation des grilles indiciaires, augmentation de la part des primes par rapport au traitement de base…

Dans toute la Fonction Publique, les conditions de travail n’en finissent plus de se dégrader. Les abandons de mission, les suppressions d’emploi, la détérioration des conditions matérielles font perdre le sens du travail et créent des situations intenables pour les agents et les usagers.

L'austérité imposée à toute la Fonction Publique (Etat, Hospitalière, Territoriale) se traduit par une multiplication des embauches sous contrat de droit privé. La précarisation de l'emploi public, la multiplication des temps partiels subis, introduisent un nouveau mode de gestion des ressources humaines dégradant à la fois les conditions de travail, ainsi que le fondement des missions des agents auprès des citoyens et des usagers.

Le Premier ministre a confirmé la politique d’austérité salariale et affirmé sa volonté de maintenir le gel de la valeur du point d’indice jusqu’en 2017. L’hypothétique «clause de revoyure» ne change rien à la question. Le «coup de pouce» en direction des bas salaires présenté comme une nouveauté, a été décidé à l’automne dernier et est déjà mis en oeuvre depuis le 1er février.

Face à une telle situation, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA ont décidé de se mobiliser pour dire STOP à la baisse du pouvoir d’achat. Elles appellent à faire grève et à manifester, Jeudi 15 Mai.

Ensemble elles revendiquent pour tous et sur tout le territoire des services publics efficaces qui répondent aux besoins d’aujourd’hui et qui anticipent ceux de demain, un dialogue social de qualité par le maintien du paritarisme et la fin du gel des salaires.

Partager cet article

Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 11:33
Front de Gauche: meeting à Montpellier

Le Front de Gauche 66 (PCF, PG, Initiatives citoyennes, RRA, AGAUREPS-Prométhée) se mobilise pour le meeting qui se déroulera à MONTPELLIER, Mercredi 21 Mai 2014 dans le cadre de la campagne des élections européennes qui se dérouleront le 25 mai prochain sur un seul tour.

Ce meeting régional se tiendra en présence notamment de Jean-Luc Mélenchon (député européen sortant et co-président du Parti de Gauche), tête de liste, et de Marie-Pierre Vieu (conseillère régionale Midi-Pyrénées et membre du PCF), numéro 2 sur la liste.

Il se déroulera le Mercredi 21 mai, de 20 h à 22 h au Zénith Sud, avenue Albert Einstein, à Montpellier.

Des bus gratuits sont mis à disposition de celles et ceux qui voudront assister à ce meeting. Départ de Perpignan du parking du Parc des expositions à 17 h pour le 1° bus et à 17 h 30 pour le 2° bus. Retour après la fin du meeting.
Pour s’inscrire, contacter:

- Dany Benquet: 06 09 18 13 19, danielle.bruni-benquet@wanadoo.fr

- Michel Franquesa 06 82 04 63 07 michel.franquesa66@gmail.com

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 06:19

Dans le cadre de la campagne des élections européennes, le Front de Gauche des Pyrénées Orientales. organise une réunion-débat sur le thème "Economie-Ruralité".

Quel développement économique pour des territoires ruraux éloignés des métropoles à l’heure de la réforme des collectivités territoriales? Comment faire coïncider aménagement du territoire et planification écologique? De quelle manière préserver le cadre de vie des territoires ruraux en maintenant l’emploi sur place?

Nous invitons à venir en débattre, le Mardi 6 Mai à 20 h à Céret au cinéma Le Cérétan.

Front de Gauche: Economie-Ruralité en débat

Partager cet article

Repost0