Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 13:37
Colonisation israelienne illégale, Palestine en danger!

C'est le titre d'une conférence tenue par Esti Micenmacher, pacifiste israélienne et anticolonialiste, membre de l’ONG israélienne «Who profits» MARDI 26 NOVEMBRE à 20h30 au Casal, centre culturel catalan (23 avenue du lycée, derrière le lycée Arago)

Organisateur de cette rencontre, le Collectif 66 "Paix et justice en Palestine" communique: Chaque année, les importations européennes en provenance des colonies israéliennes en Cisjordanie représentent quinze fois plus que celles venant du reste du territoire palestinien occupé. L’Union européenne contribue ainsi au développement économique des colonies israéliennes, pourtant illégales. Par une grande campagne d’information et de mobilisation, nous rappelons à notre gouvernement qu’il a des devoirs au regard du droit international, notamment celui de ne pas reconnaître comme légale une situation créée par une violation du droit international et de ne pas prêter assistance au maintien de cette situation illégale. Nous voulons obtenir de l’État français et de l’UE l’interdiction de l’importation de ces produits des colonies, qui devraient d’ores et déjà être étiquetés avec leur origine réelle et non porter la mention mensongère "made in Israël".

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 20:02

SansPapiers2.jpg

Le collectif des sans-papiers 66 appelle à manifester

Mercredi 13 Novembre à 18 h PERPIGNAN

départ de la place Cassanyes

«Nous sommes Arméniens, Tchétchènes, Yézides, Géorgiens, Albanais, Mongols... Nous avons dû fuir nos pays d'origine parce nous étions menacés par des mafias liées à la police et aux pouvoirs politiques. 

Si nous y retournions, nous courrions d'énormes risques. 

Pour échapper aux agressions, à la prison, et même à la mort, nous n'avons pas trouvé d'autre solution que de venir en France. Nous avions appris sur les bancs de nos écoles que c'était le pays des droits de l'Homme. 

Nous pensions y être accueillis comme des réfugiés, aidés, entourés de la sollicitude  de la République française. 

Nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes considérés comme des proscrits. Nous ne comprenons pas pourquoi des gens très haut placés disent tant de mal sur nous et exigent notre expulsion.

Nous n'avons pas le droit de travailler, de nous loger, de nous déplacer. Nos enfants ont tout le temps peur. Ce n'est que lorsqu'ils sont à l'école, qui heureusement les accueille, qu'ils sont rassurés.

Nous ne survivons que grâce à la solidarité des associations humanitaires et caritatives.  

Nous voulons vivre en France, nous inclure dans la société française, avoir des relations normales avec les Français.

Pour cela nous demandons à être régularisés. Nous sollicitons votre soutien.»

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 19:43

Les sans-papiers du département, présents en France depuis plusieurs années et désespérés par la dureté de la circulaire Valls, ont décidé de se constituer en collectif.

SansPapiers.JPGCe collectif de sans papiers appelle tous ceux qui souhaitent les aider à faire entendre leur voix et à obtenir leur régularisation, à participer à une MANIFESTATION Mercredi 16 octobre à 18h, devant la préfecture

Le PCF est membre du comité de soutien, vous y appelle.

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 21:26

Retraites4.jpgMARDI 15 OCTOBRE 11 h30

PERPIGNAN, Place de Catalogne

RASSEMBLEMENT à l'appel des syndicats

CGT, FO, FSU et Solidaires

contre le projet de loi sur les retraites.

 

L’allongement de la durée de cotisation jusqu’à 43 ans aboutira à la fois à repousser encore plus loin l’accès à la retraite et à baisser les pensions. Salariés,  retraités, jeunes, femmes, tous ont à y perdre à la fois en termes de droits sociaux et de pouvoir d’achat, tandis que les patrons verront leurs cotisations compensées par de nouvelles exonérations.

Pourtant, c’est le coût du capital qui pénalise notre économie, et non les salaires et la protection sociale.

Les prélèvements financiers sur les entreprises, en dividendes versés aux actionnaires et intérêts bancaires, représentent le double des cotisations sociales versées par les employeurs. Le coût de la finance joue contre l’économie réelle alors que la protection sociale contribue au mieux- vivre et à la relance économique. Les prélèvements supplémentaires sur les salariés et les retraités vont freiner un peu plus l’activité du pays, et fragiliser plus encore l’emploi. Au bout du compte cet engrenage infernal aboutira à creuser les déficits publics.

C’est une réforme injuste, absurde, inefficace.

Une autre réforme est possible, une réforme garantissant la retraite à 60 ans à taux plein et une protection sociale à la hauteur des besoins. Notre pays a les moyens de la financer, à condition de chercher l’argent là où il est, et de mettre en œuvre une politique de relance de l’emploi et des salaires.

Disons-le fort tous ensemble, le mardi 15 octobre à Perpignan comme dans tout le pays, au moment où les parlementaires communistes et Front de gauche porteront cette exigence à l’Assemblée.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 12:15

Le PCF a lancé une campagne de signatures de cartes petition pour contesterRetraites5.jpg la réforme des retraites. Elle se décline sous la forme de cartes postales pré-timbrées à adresser au palais de l'Elysée à François Hollande. Plus de 80 000 signatures ont déjà été recueillies sur la fête de l'Huma. Dans les jours à venir, une série d'initiatives publiques seront prises sur Perpignan et dans les PO pour amplifier le mouvement. 

 

Monsieur le Président,

Vous annoncez une nouvelle réforme des retraites, au moment où la Bourse bat à nouveau des records et les inégalités aussi!

Nous considérons que l’augmentation des richesses doit améliorer la vie du plus grand nombre et non les profi ts d’une minorité. Nous avons combattu la réforme des retraites de Sarkozy. Nous ne vous avons pas élu pour la prolonger. La retraite est un choix de société, qui doit permettre de vivre en bonne santé après une vie de labeur.

La retraite à 60 ans à taux plein pour toutes et tous c’est possible!

NOUS PROPOSONS D’AUTRES SOLUTIONS QUE L’AUGMENTATION DE LA DURÉE DE COTISATION, NOTAMMENT :

> De bons salaires et des emplois nouveaux pour des recettes supplémentaires

> L’égalité salariale hommes-femmes

> La mise à contribution des revenus financiers aux cotisations sociales

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 16:02

3-octobre.jpgJEUDI 3 OCTOBRE 

20 h30 CABESTANY  

Salle Germanor (à côté du stade)

Conférence-débat

avec Jean-Luc Gibelin

responsable national PCF

La réforme des retraites présentée par le gouvernement suscite légitimement contre elle une importante mobilisation populaire. Les mesures annoncées continuent et prolongent les réformes  Sarkozy-Fillon de 2010, sacrifient les jeunes générations, mettent les retraités et les salariés à contribution, exonèrent les entreprises et refusent de s'attaquer à la finance.

Et l'on voudrait nous faire croire qu'il faudrait toujours baisser le coût du travail sans jamais toucher à celui du capital et que, puisqu'on vit plus longtemps, il faudrait travailler plus longtemps.

Le PCF défend quant à lui une idée réaliste et d'avenir, celle d'une retraite à taux plein à 60 ans. L'argent existe pour cela.

La fédération du PCF 66 vous invite à débattre de cette alternative

lors d'une conférence-débat 

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 20:53

SardanePicasso.jpgIl y a 60 ans, le 20 septembre 1953, sur une table du Grand Café de Céret, Pablo Picasso dessinait la "Sardane de la Paix" aussitôt offerte à ses camarades communistes pour leur journal "Le Travailleur Catalan". Par la suite, les communistes des P.O feront don de  l'oeuvre au musée d'art moderne de la ville.

L'oeuvre est devenue un symbôle de paix bien sûr, mais aussi de progrès et de solidarité pour l'ensemble de l'Humanité. Plus largement, elle renvoie à la personnalité d'un homme qui a dominé son époque.

Peintre de génie, communiste et pacifiste, Picasso a donné jour à une nouvelle vision du monde, il n'a cessé de féconder le terreau des idées de liberté et de révolution.

Son rayonnement atteint l'Humanité toute entière, il appartient à la culture universelle. Son oeuvre, sa démarche éclairent tous ceux qui refusent un système qui broie les Hommes, mutile leur créativité, invite au conformisme intellectuel propice à tous renoncements.

En célébrant le 60ème anniversaire de sa "Sardane de la Paix", qui coïncide avec la 40ème commémoration de sa disparition, nous voulons rendre hommage à l'homme, à l'artiste, au militant que fut Pablo Picasso.


Les communistes de Céret, la fédération du PCF 66 invitent à célébrer le 60ème anniversaire de la "Sardane de la Paix" de Pablo Picasso à l'occasion del la 40ème commémoration de la disparition du maître.

Au programme

Vendredi 20 septembre:

- Conférence : Céret, terre picassienne par Nicole Gaspon (responsable Culture PCF66, journaliste au Travailleur Catalan) en présence de Roland Leroy (ex directeur de l'Humanité)
- Projection montage vidéo : "les Colombes de la Paix", "Ma France", la "Sardane de la Paix" et Lectures de textes

Samedi 21 septembre:

- Vente du numéro spécial du Travailleur Catalan et de la reproduction de la "Sardane de la Paix" (série limitée)
- Hommage à Picasso, allocutions et fleurissement du Monument de la Sardane de la Paix

- Chants catalans et français avec le groupe l'Agram
- Sardanes avec la Cobla Principal del Rossello
- Expressions artistiques : lecture du poème de Louis Aragon "La Santa Espina" et du texte original de la sardane "La Santa Espina", montage musical
- Repas citoyen à 20 h au Mas de Nogarède (couverts fournis) concocté par l'équipe de Barboufat (apéritif, assiette façon Picasso, Mar i Munt et ses légumes, fromage, dessert, pain,vin, café)
Participation 1 5 € sur réservation au 0680968071 ou 0468218516 ou 0468394332, 1 8 € sans réservation dans la limite des places disponbiles
Et tous les jours de 1 5h à 1 9h
- Exposition de reproductions des "Colombes de la Paix" en 15 tableaux (dans le cadre de la
journée internationale pour la culture de la paix)
- Vente de la Cuvée spéciale 60ème anniversaire de la "Sardane de la Paix"
 

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 15:20

Retraites3.jpg

Rassemblement à PERPIGNAN

MARDI 10 SEPTEMBRE

11 h,  Place de Catalogne

La «réforme» des retraites présentée par le 1er ministre est exactement dans la continuité des réformes précédentes engagées par la droite. Pourtant, en 2010, le PS avait prétendu soutenir le mouvement social. Cette «réforme» est une insulte au bon sens car elle ne réglera aucun problème. Augmentation de la durée de cotisation, recul de l'âge réel de départ, diminution des pensions: ce sont les travailleurs et pas les entreprises qui supporteront l'ensemble de l'effort.

Pour les salariés, c'est la double peine. Leur pouvoir d'achat va baisser avec l'augmentation de leurs cotisations. L’allongement de la durée de cotisation qui, lors de toutes les précédentes réformes a fait la démonstration de son échec, va conduire la plupart de travailleurs à choisir entre travailler jusqu'à 65, 67 voire 70 ans ou accepter une retraite au rabais ne permettant même pas de survivre.

L'espérance de vie ne progresse plus

Tout ça au nom de l'idée absurde qu'on vivrait plus longtemps et qu'il faudrait donc travailler plus longtemps. Si l'on vit plus longtemps, c'est justement parce qu'on travaille moins longtemps qu'au milieu du siècle dernier. D'ailleurs, les dernières réformes qui ont allongé la durée de cotisation, ont contribué à stopper ce progrès. L'espérance de vie en bonne santé est aujourd'hui de 62 ans, en moyenne : autrement dit, on part à la retraite quand les pépins de santé risquent d'arriver.

Un cadeau de plus au patronat

Quant au partage équitable entre salariés et entreprises, c’est un mensonge! Si les cotisations, versée par les salariés et par les entreprises vont effectivement augmenter, le gouvernement a choisi de compenser intégralement la part patronale en fiscalisant ce que les entreprises payaient pour les allocations familiales. Autrement dit, ce sont les contribuables qui vont payer deux fois, non pour accroître la «compétitivité» des entreprises, mais pour qu'elles puissent continuer à distribuer des dividendes.

La jeunesse, dindon de la farce

Contrairement aux effets d'annonces sur la jeunesse, réputée priorité du mandat de François Hollande, cette réforme va un peu plus la précariser, en tenant éloignées de l'emploi les jeunes générations. Elle tue l'avenir des jeunes.

Au final, ce qu'on veut faire avaler à la jeunesse, c'est que la retraite ne sera pas pour elle, et qu'il lui faudra se résoudre à se payer des assurances privées.

Face aux annonces vagues, non chiffrées, face au poker menteur qui consiste à faire passer pour une avancée la prise en compte de 2 années maximum pour la pénibilité alors que la durée de cotisation va augmenter d'autant, une autre réforme est possible.

Oui, il y a plus d'argent qu'il n'en faut pour financer la retraite à 60 ans à taux plein !

Les solutions existent ! On peut agir dans plusieurs directions. Quatre exemples:

- Les salaires: les augmenter: c'est immédiatement faire rentrer plus d'argent dans les caisses de retraite. 1 % de masse salariale, c'est 2 milliards pour la sécu. Ainsi, la suppression des inégalités salariales entre les hommes et les femmes (25 % de salaire en moins à poste égal) rapporterait 52 milliards à la sécu !

- L'emploi : 100 000 chômeurs de moins, c'est 1,5 milliards de recette pour la sécu. Il y a urgence à sécuriser l'emploi et mener une politique de réindustrialisation de la France. 1 million d'emplois créés combleraient le déficit actuel, ce qui prouve bien que le gouvernement Ayrault ne croit pas un seul instant en sa politique de l'emploi !

- Les revenus financiers sont exonérés de toutes cotisations alors même que l'économie n'a cessé de se financiariser. Nous proposons leur mise à contribution à hauteur de 25 milliards d'euros.

- Les exonérations patronales : gouvernements après gouvernements, les exonérations de cotisations patronales ont largement contribué à creuser le déficit, sans contrôle et sans résultat sur l'emploi. La suppression progressive de ces cotisations rapporterait 30 milliards.

On le voit, l'argent existe. La volonté populaire également. Elle se manifestera dans les rues le 10 septembre. Retrouvons-nous nombreux !

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:54

Syrie.jpgMERCREDI 4 SEPTEMBRE 18 h

Rassemblement devant la Préfecture

Ajouter la guerre à la guerre, les morts aux morts, n’a jamais été une solution. Il n’y a qu’à regarder ce qui se passe aujourd’hui en Afghanistan, en Irak, en Libye, où règnent le chaos, la dictature, la Charia, l’instabilité, le terrorisme, la guerre.

Déjà sous le poids de l’opinion publique l’hyper-puissance américaine et ses supplétifs anglais et français semblent reculer. Ils sont passés de la décision de «punir la Syrie» à parler «d’une solution politique appropriée». Il faut que cette position soit définitive et donc continuer à manifester notre réprobation (comme 59% des français selon les enquêtes d’opinion). Un embrasement de cette région, qui est déjà une poudrière (Syrie, Iran, Irak, Liban, Jordanie, Israël, Palestine…), coûterait cher à la France et au monde.

Le Front de Gauche 66 qui condamne le dictateur El Assad et manifeste sa solidarité au peuple syrien, exige que la recherche d’une solution politique et diplomatique entre toutes les puissances impliquées soit poussée au bout; que l’ONU garde la maitrise du processus et que nous attendions les conclusions des experts qu’elle a mandatés; que le parlement soit consulté et débatte dans l’urgence de cette question. Cette démarche doit être privilégiée avant toute décision de participation française à une intervention militaire.

Voilà pourquoi, le Front de Gauche invite à un rassemblement pluriel (citoyens, partis, syndicats, associations...) devant la préfecture des PO, mercredi 4 septembre à partir de 18H00, pour dire NON à la guerre en Syrie et OUI à une solution politique et diplomatique.

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 21:13

InculpesBDS.jpgRASSEMBLEMENT de SOUTIEN

JEUDI 20 JUIN à partir de 13h30

Palais de Justice PERPIGNAN

Au bout de 3 ans de procédures, les "inculpés BDS", Bernard, Jeanne et Yamina seront jugés sur le fond pour "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence".

C'est une accusation totalement injustifiée et scandaleuse au vu de la réalité de leur action menée le 15 mai 2010.

Ils ont, avec d'autres militants, mené une action d'information des consommateurs d'un hypermarché appelant au boycott des produits exportés par Israël pour dénoncer la colonisation des territoires palestiniens. Cet action inscrite dans la campagne internationale "Boycott-Désinvestissement-Sanctions" reste soutenue par une quarantaine d'organisations regroupées dans le "Collectif 66 Paix et Justice en Palestine". Initiée par la société civile palestinienne pour faire cesser l'impunité de l'Etat d'Israël, pour qu'il respecte enfin les obligations du droit international et notamment les résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU, cette action n'a rien à voir avec les accusations portées contre les inculpés.

Soutenir la demande de relaxe de Bernard, Jeanne et Yamina, c'est agir pour défendre la liberté d'opinion et d'expression. C'est aussi un acte de résistance face à ceux qui voudrait empêcher toute expression de solidarité avec le peuple palestinien. 

Partager cet article

Repost0