Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 17:51

  Rassemblement à Perpignan, devant la préfecture

Mercredi 27 février de 12 h à 13 h

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy de nombreux salariés, syndicalistes, responsables associatifs et citoyens ont été fichés et condamnés. D'autres sont sous le coup de poursuites pénales ou administratives pour avoir participé à une action collective en faveur de l’intérêt général ou au service de revendications professionnelles et sociales. Une simple distribution de tracts a, parfois, suffi à les poursuivre en justice.

AmnistieTrop de sanctions injustes ont été prononcées à l’égard de ces militants qui par leur action citoyenne ont largement contribué à la défaite de N Sarkozy. Ceux qui mériteraient d’être sanctionnés sont ceux qui délocalisent ou licencient sans autre motif que d’accroître leurs profits et qui détruisent ainsi des milliers de vies.

Cette répression se poursuit malgré le changement de gouvernement. Le 15 février dernier, un syndicaliste CGT du Gard, comparaissait en appel à Nîmes après avoir été mis hors de cause par le tribunal correctionnel d'Ales. Il est à nouveau convoqué à comparaître le 15 mars prochain pour refus de prélèvement ADN.

La justice, c’est d’amnistier toutes ces condamnations injustes. L’avenir c’est de mettre fin à la criminalisation des luttes sociales.

Tel est le sens de la proposition de loi d’amnistie sociale déposée par les Sénatrices et les Sénateurs du groupe CRC et du Front de gauche. Celle-ci sera examinée au Sénat le mercredi 27 février dans l’après-midi. Pas une seule voix de gauche ne doit manquer au vote de cette loi. Le Front de Gauche appelle à se mobiliser pour soutenir cette proposition de loi.


Partager cet article

Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 08:55

TCspecialTautavel.GIFLa passion de la préhistoire

C'est le thème du numéro spécial du Travailleur Catalan sur Tautavel qui sera présenté

SAMEDI 23 FEVRIER

à 17 h à TAUTAVEL

 à l'auditorium du Musée de Préhistoire

Le public est invité à venir:

- découvrir les chercheurs ayant participé à la rédaction de ce numéro spécial

- assister à la conférence de Monsieur Henry de Lumley sur les dernières découvertes réalisées dans la Caune de l'Arago.

 

Ce numéro spécial est en vente au prix de 3 €.

Partager cet article

Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 08:57

Le syndicat CGT des cheminots de Villefranche communique et lance une pétition.

Le Train Jaune appartient à la nation, patrimoine du pays catalan. Nous ne devons pas le laisser devenir otage de politiciens en mal de reconnaissance.
Aujourd’hui, le conseil régional et la SNCF tentent d’engager une privatisation, sournoise et en catimini, en créant une SEM (Société d’économie mixte). Opposé à cette dérive libérale, le syndicat CGT des cheminots de Villefranche demande le retour d’un véritable service public sur nos lignes « de la vallée de la têt » afin que le train jaune soit le train du quotidien des habitants du Conflent et de la Cerdagne.
Pour cela, la CGT propose :
- Que les pouvoirs publics (SNCF, RFF, Conseil régional, Conseil général) investissent pour l’avenir du train jaune dans l’infrastructure (voie et électrique) et le matériel rénové à l’identique.
- Que les gares soient ouvertes au public SNCF et soient une vitrine de notre patrimoine.
- Que les horaires des trains soient adaptés aux besoins des usagers, vitesse du train augmentée et le temps de parcours réduit notablement.
- Que la tarification soit revue (1€ pour les résidents et tarif général pour les autres)…

 

TrainJaunePrivatisation.JPGPour mémoire: En 1990, le conseil régional, alors présidé par M. Jacques BLANC (UDF), avait décidé de privatiser le train Jaune. A cette époque, la CFT: «compagnie françaises des transports» avait offert ses services afin de réaliser une étude relative à la mise en oeuvre de solutions alternatives à l’exploitation de notre ligne de Cerdagne par la SNCF. C'est grâce au soutien de la population (50000 signatures de la pétition en faveur du maintien du train jaune) et la mobilisation des usagers et cheminots que ce projet a échoué. Malheureusement, aujourd’hui, notre ligne est menacée de privatisation.

  Texte de la pétition:

Le Train Jaune, Propriété publique, interdit au priivé !

Mes biens chers usagers,

Je lance un appel à votre bienveillance, pour continuer d'exister, à votre service, comme je l'ai toujours fait.
J'ai été pensé et réalisé par des hommes qui ont fait de moi un projet fou pour l'époque, dans le but de désenclaver la Cerdagne...
Ils se sont battus pour défendre et imposer leur idée.
J'ai plus d'un siècle de service public à mon actif et cela ne serait pas possible, sans l'investissement de cheminots "enragés" qui ont sacrifié beaucoup de leur personne pour que j'existe encore, se battant sans compter contre une volonté de dissoudre notre complicité...
Aujourd'hui, certains individus, veulent faire de moi, un outil uniquement touristique, une affaire financière, un intérêt politique dans le seul but de briller dans cette société vouée et dévouée au capital... Ils ne sont pas nombreux mais ils pèsent de leur toute puissance sur mon devenir et celui des cheminots.
J'espère que vous serez des nôtres dans la lutte afin que nous puissions exister encore pour continuer de vous servir.

  Publiquement vôtre.
Le Train Jaune.

Partager cet article

Repost0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 16:00

La loi sur la refondation de l'école de la République et la préparation du nouvel acte de la décentralisation suscitent nombre d'interrogations, voire d'inquiétudes.
Partie émergée de l'iceberg, la réforme des rythmes scolaires fait couler beaucoup d'encre. Sa mise en place sans concertation suffisante sur ses contenus et enjeux, les fortes réserves des syndicats d'enseignants, l'implication énorme des collectivités qu'elle suppose, autant d'éléments nécessitant un large débat démocratique. Quels budgets? Quels personnels? Quel type de prise en charge des élèves? Quel impact sur la réussite scolaire? Comment préserver l'égalité des territoires?..

Dans le même temps, l'acte 3 de la décentralisation, semble mettre en place une territorialisation de l'éducation peu propice à réduire les inégalités. Le transfert aux Régions de la maîtrise de la carte des formations professionnelles initiales relève de cette inquiétante évolution. De même, le transfert envisagé aux Régions des services d'orientation et de leurs personnels, COpsy et directeurs de CIO participe du dépeçage du service public d'éducation.
Tout ce qui touche à l'école est au coeur de notre organisation sociale, le sujet concerne enfants, parents et enseignants, mais également élus et citoyens.
L'ADECR (Association Départementale des Elus Communistes et Républicains) des PO invite à une soirée-débat sur le thème: "Rythmes scolaires, acte 3 de la décentralisation, quels enjeux, quel impact sur les collectivités?" le

mardi 19 février 2013 à 20h à Cabestany
salle Jordi Pere Cerda, au centre culturel Jean Ferrat

Elle sera animée par Miranda CIRASARO (Enseignante, membre du réseau national École du PCF), Michèle DEVAUX (Principal de collège honoraire) et Élisabeth RIVAS (Maire-adjointe déléguée à l'enseignement de Cabestany)

Partager cet article

Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 12:09

Le 4 février, les associations daide alimentaire lancent une mobilisation exceptionnelle à travers toute la France contre la suppression du programme européen daide aux plus démunis. 

SecoursPopulaire.jpg

L'aide européenne alimentaire qui permet de nourrir 18 millions d’Européens disparaitra si aucune ligne budgétaire n’est votée au Conseil européen des 7 et 8 février. Dans le contexte actuel d’augmentation sans précédent de la pauvreté en Europe, les chefs d'Etat s’apprêtent à voter un programme bien en-deçà des besoins constatés...

Toute négociation budgétaire tolérant un niveau en dessous du niveau actuel - 3,5 milliards sur 7 ans - serait un échec. Cela ne représente qu'1 € par an par Européen... une goutte d’eau dans le budget de l’Europe!

Des Airfoods pour sauver l'aide européenne alimentaire

Le lundi 4 février, cette inquiétude s'exprimera dans plusieurs villes françaises et européennes: à Paris, Madrid, Montpellier, Lille, Dijon, Bordeaux, Limoges, Clermont-Ferrand, Caen... Pendant quelques minutes, bénévoles et citoyens, feront semblant de manger dans des assiettes vides... Dans quelques mois, 18 millions d'Européens ne feront plus semblant.

Un Rassemblement est organisé à Perpignan,

ce lundi 4 février à 12 h15 sur la place Arago.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 16:45

La Fonction Publique et les services publics

sont indispensables pour tous les citoyens.

Or, la situation s'est dégradée ces dernières années pour les personnels comme pour les usagers. Il est urgent de changer de cap! La crise est un faux prétexte pour refuser de répondre aux légitimes revendications des agents publics.

Alors que des discussions sont en cours dans le cadre d'un agenda social de la Fonction Publique, le gouvernement doit permettre à la Fonction Publique et aux services publics de jouer tout leur rôle.

ServicesPublics.JPGLeur action est un puissant moyen pour lutter contre la crise, les inégalités et les injustices sociales. Le rôle de l’État est aujourd'hui de donner les capacités d'agir pour améliorer la qualité des services rendus à tous les usagers sur l’ensemble du territoire et dans le même temps d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des agents.

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires appellent les agents de la Fonction Publique et des Services Publics à une journée de grève le 31 janvier. Elles considèrent que les enjeux nécessitent une intervention la plus large possible des personnels et des citoyens.

          Le 31 janvier, elles porteront notamment leurs revendications pour :

· l’emploi en exigeant un moratoire immédiat sur les suppressions d’emplois et des créations partout où cela est nécessaire,

· les salaires et le pouvoir d’achat en exigeant notamment une augmentation urgente de la valeur du point d’indice,

· l'amélioration du fonctionnement de la Fonction Publique et des services publics.

Autant d'exigences que nous défendrons pour peser sur les négociations à venir et en particulier sur la réunion du 7 février prévue avec la Ministre concernant les rémunérations.

Dans les trois Fonctions Publiques de notre département, l’accueil des services publics se réduit, les files d’attente se rallongent faute de personnels ET NON PAS DE LA FAUTE  DES PERSONNELS.

Quand les services rendus au public souffrent et sont attaqués dans leur mission, ce sont les usagers qui en souffrent. C’est le tissu social et la solidarité qui sont remis en cause.

Moins de service public c’est moins de solidarité et plus d'insécurité sociale

 

LA DESTRUCTION D’EMPLOIS PUBLICS

S’ACCOMPAGNE DE DESTRUCTION D’EMPLOIS PRIVÉS…

COMME LE 19 JANVIER DERNIER SUR LA COTE VERMEILLE

MOBILISONS-NOUS POUR LE DEFENSE D'UN SERVICE PUBLIC DE QUALITE

 

RASSEMBLEMENT et MANIFESTATION

JEUDI 31 JANVIER 2013  à 10h30

Place de Catalogne, PERPIGNAN

 Communiqué des organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 22:02

Le PCF appelle à manifester massivement le 26 janvier

Mariagepourtous.JPGDroit au mariage et à l’adoption pour toutes et tous

et du recours à la PMA pour les couples de femmes

Le PCF s'est prononcé depuis longtemps pour le droit au mariage pour tous les couples sans distinction de sexe, ni de genre. En effet, pour nous le mariage est un droit dont on peut faire usage ou non et pas une institution avec tout ce que cela suppose de sacramentel. Plusieurs projets de loi ont d'ailleurs été déposés par des parlementaires communistes en ce sens.
Ce progrès en termes d'égalité est partie intégrante de notre combat pour l’émancipation humaine.
Plusieurs points méritent des précisions.
Les questions liées à la filiation. Il faut absolument y répondre, compte tenu de l'évolution de la famille et, plus particulièrement, du développement des familles dites recomposées, comportant de fait plusieurs parents, parfois de même sexe. Quels droits pour les parents biologiques et les différents et successifs parents sociaux dans tous ces cas? Comment répondre à cet égard à l'intérêt supérieur de l'enfant, c'es- à-dire aussi pour que rien n'entrave la construction de son équilibre affectif?
La Procréation Médicalement Assistée. Au nom de quoi l'épouse d'une femme ne pourrait y recourir comme l'épouse d'un homme dans le cas où chacun des deux couples serait stérile, le souhaite et l'a décidé dans le respect des principes éthiques affirmés dans la loi sur la bioéthique incluse dans le code de santé publique.
Persister dans ce refus serait une nouvelle fois discriminant pour les femmes.
Par contre, nous sommes totalement opposés à la Gestation pour autrui (GPA) qui institue la marchandisation du corps des femmes, porte ouverte à des trafics honteux.
S’il est légitime de vouloir fonder une famille, explorons les pistes qui le permettent dans le respect des enfants et de la dignité de chacune et chacun. Ainsi, l'adoption doit être facilitée pour les couples de même sexe, notamment par le biais d'interventions diplomatiques de la France en direction des pays d'origine de nombreux enfants adoptés.
L'intérêt de l'enfant reste le repère de notre positionnement. Le mariage pour tous va dans ce sens!

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 00:12

 

Samedi 26 janvier à 16 h30

meeting à Bordeaux

en présence de

Pierre Laurent (secrétaire national PCF)

André Chassaigne (député PCF)

Eliane Assassi (sénatrice PCF)Communisme.JPG

Une initiative rediffusée en direct

sur le site www.pcf.fr.


Partager cet article

Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 21:45

Samedi 19 janvier, le collectif 66 "Stop austérité" (CGT, FSU, Solidaires, ATTAC, LDH, Libre Pensée, Initiatives Citoyennes, PCF, PG, NPA) appelle à une journée d'action dans les Pyrénées Orientales sur le thème: "La Côte Vermeille doit vivre. Ensemble, sauvons les emplois industriels et le Service public.

Stopausterite.jpgLa poursuite par le gouvernement de politiques d’austérité, son abandon de projets d’aménagement du territoire, sa volonté de plus de décentralisation, son désengagement de ses missions vers les collectivités territoriales, la privatisation des services publics nous conduit à une dégradation économique, écologique et sociale qui frappe de plein fouet les régions les plus dévastées, comme l’est la nôtre, et leurs populations les plus démunies : les travailleurs avec ou sans emploi, les précaires, les plus jeunes et les plus âgés, les immigrés, les femmes…

D’autre part, les négociations entre le grand patronat et les organisations syndicales sont au point mort, le Medef voulant imposer sa vision archaïque d’un monde du travail précaire, flexible et soumis aux critères de rentabilité de la finance. Ces diktats et cette politique doivent être combattus.
Pour une politique qui rompe avec la politique menée avec une particulière arrogance pendant dix ans par la droite.
Pour une vraie politique de gauche !
Ce n’est ni d’un «choc de compétitivité» ni de purges budgétaires dont nous avons besoin mais de solidarité, de démocratie, d’écologie, d’une meilleure répartition des richesses : pour des mesures sociales fortes sur les salaires et le pouvoir d’achat, pour la création et la sécurisation de l’emploi, pour une meilleure protection sociale, pour un véritable  service public. C’est pour cela qu’un rapport de force doit grandir.
Dans notre département, la mobilisation du secteur social, des maisons de santé, des agents de l’EDF, des salariés de l’agriculture, des cheminots, des dockers, des douaniers, de l’AFPA… n’est que le commencement d’un mouvement qui doit s’élargir à tous les secteurs d’activités et à toute la population.

Nous proposons d’amplifier ces mobilisations et de faire comme le proposent plusieurs organisations syndicales pour la journée du 19 janvier une journée départementale pour les salaires, l’emploi et les services publics


Faisons du 19 janvier un tremplin pour stopper l’austérité !
«Opération escargot»
8h45 départ devant la mairie de Cerbère - 9h45 place Paul Reig Banyuls
10h30 Quai François Joly Port-Vendres -11h place du 8 mai Collioure
Argeles 12h Prises de paroles

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 22:34

"Vivre ensemble, Refonder la République, Refonder l'égalité"

C'est le thème d'un forum public qui se déroulera à Marseille, Samedi 15 décembre de 14 h à 18 h, en présence de Pierre Laurent. Une initiative qui sera rediffusée en direct sur le site: http://pcf.fr

ForumMarseille.JPG
 

Partager cet article

Repost0